Après la forfaiture de Kindia, le RPG nargue Dalein

L’imposition de Mamadouba Bangoura de l’UDG à la tête de la Commune urbaine de Kindia n’a pas encore fini d’alimenter la chronique. Au niveau du RPG, grand orchestre de ce bazar politique locale, on se réjouie et on profite pour narguer sa partenaire des accords de tous les désaccords : l’UFDG.

« On nous a présenté deux candidats de l’opposition. Tant pis pour l’opposition si elle n’a pas pu s’entendre, mais on ne peut pas empêcher nos conseillers de choisir entre celui qu’ils croient être le meilleur pour leur communauté et pour leur commune. Ce n’est pas un problème d’Etat-major ça. Ça, c’est le choix. Aucun accord ne pouvait empêcher les conseillers de voter ou de choisir qui ils veulent parmi deux candidats de l’opposition », peste Damaro Camara.

Avant de dégager toute responsabilité de son parti : « Si nous nous avons un accord avec l’opposition et que l’opposition ait deux candidats devant nous, l’accord n’exclut pas le vote des conseillers. Les conseillers de Kindia élus par les populations de Kindia ont le droit de choisir entre les deux candidats de l’opposition qui leur sont présentés. Et c’est ce qui s’est passé. Nous on avait bien un candidat mais à cause de l’accord, nous n’avons pas présenté de candidat. » A cette opposition qu’on berne à longueur des accords de ne s’en prendre qu’à elle.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.