Après l’attentat de Christchurch, la Nouvelle-Zélande dans l’introspection

Le terroriste qui a tué 50 musulmans était australien, mais la société néo-zélandaise, qui se veut pacifique, réalise qu’existe aussi en son sein le racisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.