Après le forcing du 3è mandat, Alpha Condé se révèle…

Bien des Guinéens se demandaient vraiment pourquoi Alpha Condé tenait absolument à mettre le pays en feu et à sang, en forçant un 3è mandat, synonyme de présidence à vie. Une présidence de trop !

Aujourd’hui, on en sait un peu plus. En effet, sur la question, Alpha Condé recadre: « Je vous corrige : il ne s’agit pas de mon troisième mandat, mais de mon premier mandat sous la IVe République, adoptée par référendum. Un référendum qui n’était d’ailleurs pas inédit dans l’histoire de la Guinée : souvenez-vous de celui de novembre 2001 instaurant un septennat renouvelable à vie pour le président Lansana Conté, disposition liberticide dont l’un des plus chauds partisans, à l’époque, était un certain CellouDalein Diallo. »

Et de se révéler : « Aujourd’hui, en vertu de la nouvelle Constitution, le mandat est de six ans, renouvelable une seule fois. J’ai déjà expliqué pourquoi cette IVe République était nécessaire et pourquoi j’ai décidé de me présenter à la présidentielle d’octobre dernier. Les deux principaux leaders de l’opposition étant ceux-là mêmes qui avaient laissé la Guinée dans l’état désastreux où je l’avais trouvée en 2010, il n’était pas envisageable pour moi qu’elle puisse à nouveau tomber entre leurs mains. Quant à la démocratie, c’est un très long combat, ici comme ailleurs. Mais elle progresse et, comme vous pouvez le constater, le pays est calme », déclare-t-il dans JA.

Comme quoi, il n’est venu pa conviction, mais par revanche. C’est pourquoi, il  peine à trouver le bon bout. Il s’occupe des détails au lieu d’aller à l’essentiel, à la réalisation des promesses électorales, celles de 2010, 2015.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.