Après les femmes, les opposants ont bravé l’interdiction de marcher

Comme annoncé précédemment, les opposants ont maintenu la marche pacifique prévu ce jeudi sur l’axe Cosa-Bambéto-Hamdallaye-Dixinn, malgré l’absence du Chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, qui poursuit son séjour en Europe.
Partis du rond point Cosa, avec à la tête le Vice-Président de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana, et d’autres leaders de l’opposition dont Rafiou Sow, Kaba de FIDEL et Hadja Maimouna Diallo, Vice-Présidente des femmes de l’UFDG, les opposants ont poursuivi la marche le long de l’axe Cosa-Bambéto-Hamdallaye, où une ceinture de sécurité a été mis en place pour stopper les marcheurs.
Joint au téléphone un reporter de Kababachir.com nous a décrit le dispositif de sécurité déployé sur les lieux pour barrer la route aux marcheurs:
« Il y a quelques 12 pick-ups et camions de la police qui sont stationnés au carrefour de Concasseur, tout près de l’ancien siège du RPG, pour empêcher les marcheurs d’évoluer. Et de l’autre côté, les militants de l’opposition mobilisés à Hamdallaye Pharmacie, veulent franchir cette ceinture de sécurité. Mais pour l’instant ils n’ont pas parvenu. »

Aux dernières nouvelles, les opposants ont tenu un discours au niveau de Hamdallaye Pharmacie, tout en rappelant aux militants qu’un autre agenda des manifestations leur sera communiqué.

Mardi dernier, ce sont les femmes de l’opposition qui avait bravé l’interdiction pour marcher de Bambéto à la minière, en passant par Hamdallaye, avant d’être stoppées à coup du gaz lacrymogène à Belle vue.

Nous y reviendrons

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.