Après morts et dégâts Kassory réagit : à l’UFDG on ne veut plus rien !

Selon toute vraisemblance, à l’UFDG on ne veut désormais plus rien depuis que son leader a été la cible d’un tir. Ni les accords de sortie de crise signés avec le gouvernement, ni le Comité de suivi. Elle opte désormais pour la rupture avec les anciennes et malsaines pratiques : la politique du blaguer-tuer.

L’UFDG a fait cette révélation, juste après la sortie récente de Kassory Fofana demandant à Bouréma Condé de dépoussiérer – encore et encore – les paperasses pour certainement occuper l’arène et les haleines.« Le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation auquel j’ai demandé des explications est à présent instruit, une fois la dernière étape de ma tournée (que j’entreprends ce week-end et à laquelle sa présence est nécessaire), de convoquer la session du Comité de Suivi et de m’en rendre compte », a noté Kassory Fofana dans une correspondance adressée au Chef de file de l’opposition guinéenne. Il aura fallu un raid sur Dalein, des morts d’hommes et des dégâts matériels importants, le tout avec une patente cristallisation des clivages ethniques pour que le PM se bouge.

De quoi faire fulminer Fodé Oussou Fofana : «Le Comité de suivi est dissout, on ne discutera plus, aucun accord ne sera signé. A partir de maintenant, que cela soit très clair, le seul interlocuteur de CellouDalein, c’est Alpha Condé, cela veut dire que CellouDalein ne parlera plus avec Damaro Camara parce que ce n’est pas son égal. L’égal de CellouDalein, c’est Alpha Condé, l’homologue de Damaro, c’est Fodé Oussou, Cellou ne parlera plus avec Damaro. Donc, nous n’accepterons plus que Cellou parle avec les dessous d’Alpha condé. »

A bon entendeur salut. Pourvu que la démarche aboutisse.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.