Arrestation d’un cadre de l’UFDG : L’opposition hausse le ton

Le leader de l’UFDG est remonté contre l’arrestation d’un cadre du parti. Sorel Bangoura, arrêté la semaine dernière, devrait se présenter devant le juge lundi.

D’après les autorités, le secrétaire fédéral de l’UFDG de Matam est poursuivit pour avoir tenu des propos appelant à un coup d’Etat.

Une accusation que rejette Cellou Dalein Diallo, qui estime les propos de son secrétaire fédéral de Matam, ne peut pas justifier son arrestation.

«M. Bangoura, notre secrétaire fédéral de Matam, lors d’une assemblée générale de l’UFDG, avait dit que si M. Alpha Condé ne respecte pas la Constitution, les accords politiques et continue de violer la loi fondamentale et les autres lois de la République alors en ce moment il faut demander à l’armée de prendre le pouvoir pour organiser des élections. Avec tous ces ‘’si’’ on considère que c’est un délit d’envisager une telle solution. Je ne pense pas que cela puisse justifier une arrestation et une détention, parce qu’il dit s’il continue de violer la Constitution, refuse d’organiser les élections, naturellement, en ce moment, je pense que avec les si on peut mettre Paris dans une bouteille. Il faut attendre que ces conditions qu’il a énumérées soient réunies, si elles ne le sont pas déjà, et qu’il passe à l’acte, c’est en ce moment qu’il aura sans doute commis un délit, pas pour l’instant »,

Réunis en plénière vendredi, les opposants exigent sa libération sans condition et cela dans les meilleurs délais :

« Nous allons exiger sa libération. L’opposition a marqué sa solidarité avec l’UFDG pour cette arrestation arbitraire et nous allons continuer à lutter pour sa libération, parce que c’est injuste. C’est toujours la campagne d’intimidation des cadres de l’UFDG et de l’opposition de façon générale. », a estimé el porte-parole de l’opposition.

Mariam Diallo, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.