Artus – Le choix risqué des banques centrales

La Réserve fédérale, la Banque d’Angleterre, la Banque du Japon mènent des politiques monétaires très expansionnistes alors que les États-Unis, le Royaume-Uni et le Japon sont au plein-emploi ; la Banque centrale européenne mène aussi une politique très expansionniste alors que le taux de chômage baisse rapidement et se rapproche du taux de chômage structurel. Pourquoi les banques centrales continuent-elles ainsi à stimuler la demande alors qu’en situation de plein-emploi, stimuler la demande n’a plus de sens ?

Le taux de chômage est très bas aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Japon ; dans…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.