Attaque contre le cortège de Kassory : L’UFDG rejette les accusations !

Accusé d’être à l’origine de l’attaque perpétré contre le cortège du Premier ministre Kassory Fofana, Directeur de campagne du RPG-Arc-en-ciel, parti au pouvoir, le parti de Cellou Dalein Diallo rejette les accusations.

Pour le chargé de communication du bureau fédéral de l’UFDG à Labé :  « L’UFDG n’est pas un parti violent. L’UFDG est un parti démocratique comme indique le nom. Hier (Mardi) on était au QG du parti et on nous a appelés pour nous dire qu’il y a des échauffourées aux alentours du stade El Hadj Saifoulaye Diallo. Nous avons pris toutes nos responsabilités et nous sommes allez avec le maire. Effectivement on a trouvé des enfants qui étaient là qui avaient voulu ériger des barrages. En toute responsabilité, nous avons enlevé les barrages, sensibilisé les enfants, ça c’est au vu et su de tout le monde. Même certains responsables du RPG nous ont vus faire ce travail là », explique Mamadou Aliou Sampiring Diallo.

Poursuivant, le Vice-Maire de Labé ajoute : « Et comme vous le savez le Lundi, les responsables du parti y sont allés et on a occupé toutes les radios privées qui sont à Labé ici pour dire aux gens de rester à la maison, de ne pas sortir, de ne pas applaudir la délégation de Kassory mais aussi de ne rien faire. Nous sommes en démocratie. Nous, nous avons fait  une démonstration de force ici, on a fait notre carnaval et hier (Mardi) s’était le tour du RPG de le faire. On a demandé à tout le monde de les laisser faire leur carnaval et de vaquer à leurs occupations. Donc si le RPG accuse aujourd’hui l’UFDG cela ne nous étonnera pas. On s’inscrit en faux», a insisté ce cadre de l’UFDG.

A noter qu’après cet incident, le cortège du Premier ministre et sa suite se sont dirigés vers Pita, où un meeting a été tenu sans incident, puis à Dalaba, où des violences ont été enregistrées tard dans la soirée.

Nous y reviendrons

Souleymane Camara www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.