Audits des marchés publics : Présidence, le doigt dans l’œil ?

Alors que tous les marchés publics sont passés ou se passent dans des conditions bien singulières au niveau de la Présidence de la République, le ministre secrétaire général à la présidence colonel, à l’occasion d’une rencontre avec les acteurs du secteur privé guinéen, le vendredi 25 juin 2022 à Conakry évoque la volonté de la junte à organiser des audits des marchés publics.

Par cette volonté affichée, la junte se met le doigt dans l’œil, car elle risque susciter des débats, dans la transparence d’octroi de marchés. Ne serait-ce que la réhabilitation et l’équipement du Palais Mohamed V.

En attendant, Amara Camara déclare : « Aujourd’hui, on peut dire que ça va parce que les indicateurs ne sont pas au rouge. Ils sont positifs. Le gel ou dégel a été observé au cas par cas. Ce qui s’est passé hier, c’est la grande surfacturation pour certains grands marchés de l’Etat. On a souvent vu des chiffres pour lesquels il n’y a pas de justificatifs pour lesquels on demande de payer. Payer oui, mais c’était quand même nécessaire de savoir si le travail qui a été fait et à quelle hauteur. »

Cet audit annoncé sera-t-il réalisé par un cabinet international ? Ou sera-t-il fait par l’Instance de régulation des marchés publique, qui, sous d’autres cieux constitue le rempart de la commande publique ? On attend de voir…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.