« Ayons l’ambition de vouloir arrêter l’utilisation du viol comme arme de guerre »

Une quarantaine de victimes de violences sexuelles sont réunies au Luxembourg, pour unir leurs forces et attirer l’attention de la communauté internationale sur ce fléau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.