Bah Oury favorable au départ de Kélèfa Sall

C’est une langue de bois qu’a usée Bah Oury pour tenter de ménager le chou et la chèvre dans ce qu’il est convenu d’appeler le cas Cour constitutionnelle. A travers sa sortie dans la presse locale, on s’est rendu compte que l’ex vice-président de l’UFDG est plutôt favorable à la destitution de Kélèfa Sall.

Extrait : « Je pense que tout le monde devrait faire preuve de raison, de responsabilité et ne pas s’insurger n’importe comment dans des dossiers complexes que beaucoup d’entre nous ignorons. Je considère que la société civile devrait être certes, un observateur attentif et exigent, mais tout en essayant de se rapprocher le maximum de ce qui peut être l’intérêt national et de la vérité. Il y a des questions extrêmement complexes qui n’ont pas fait l’objet d’un regard attentif. Les gens doivent faire preuve de retenu et de prudence dans leurs actions. L’intérêt du pays commande de tout mettre en œuvre pour que la stabilité du pays soit assurée et la stabilité des institutions aussi le soit, à titre individuel comme à titre collectif. «

Et Bah Oury d’ajouter : « On ne peut pas se permettre de mettre le pays en danger  sous prétexte qu’il faut dans une certaine mesure déférer un décret au profit d’une autre action judicaire qui aurait pris du temps et qui aurait laissé libre court à d’autres manœuvres de nature à mettre le pays et sa stabilité en danger», laisse-t-il entendre dans les colonnes d’africa Guinée.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.