Baisse du prix du carburant : 5500GNF ?

C’est à cela qu’on pourrait encore aboutir dans les prochaines heures. Il reste que le gouvernement doit entériner cette offre et l’étaler sur une durée. On est loin de finir ou plutôt sortir de la crise.

Du moins, du côté syndical. « Pour une fois, nous avons donné sur place une première remarque et on nous a demandé d’aller porter ces remarques sur le document. Et nous allons d’abord soumettre ce document à nos secrétariats exécutifs et ensuite nous allons les renvoyer ce document qu’ils vont apprécier et ce document va être soumis à l’assemblée générale des travailleurs qui vont se prononcer pour la suite à donner à ce mouvement de grève », déclare le porte-parole Mamadou Mansaré. Comme quoi, « Jusqu’au moment où je vous parle le mot d’ordre de grève reste maintenu ».

Pendant ce temps, la vie reprend petit à petit à Conakry, ce mercredi. Même au niveau de la route Le Prince. La circulation a repris. Au centre-ville de Kaloum, même ambiance. 5500 GNF, le prix du carburant à la pompe ? C’est certes une avancée, mais à quand l’application des accords ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.