Bantama envoie un message fort à Condé : « Un chef c’est celui qui accepte et assume ! »

Il veut tellement servir son mentor qu’il l’enfonce tous les jours. Il veut tellement polir l’image de son papa qu’il finit à chaque fois par lui donner des leçons, comme pour dire que celui-ci ne mérite pas du tout d’être à la tête de la République. Bantama Sow dit et raconte sans cesse des sottises, en voulant trainer dans la boue le principal opposant d’Alpha Condé. A chacune de ses sorties, son sujet favori c’est Dalein Diallo, en personne.

C’est ainsi qu’il a envoyé un message fort au président de la République : « Les qualités d’un chef, c’est celui qui  accepte et assume, c’est celui qu’on boxe et qui refuse de riposter et de réagir. La politique, c’est pour les grands et pour les hommes forts.» Alpha Condé doit le savoir à ses dépens. Bantama Sot avait fait la même bourde d’il y a quelques mois, à l’arrivée de Don Kass. Le RPG l’avait vite obligé à faire amende honorable. Bantama Sow était au crachoir au cours d’une assemblée générale ordinaire pour magnifier l’arrivée de Kassory Fofana à la Primature.

La démagogie était tellement bien marquée qu’elle a froissé la sensibilité de certains cadres caciques du RPG. Bantama revient à la charge en usant cette subtile amende honorable : « Jeunes de Guinée, écrivez et retenez-le très bien. Un jour, les Guinéens vont allumer des lampes pour chercher Alpha Condé en Guinée. Je ne fais pas de propagande, mais c’est un homme que j’ai personnellement approché. Cet homme est une chance pour la Guinée. » La même phrase employé pour Kassory Fofana a été du coup réemployée pour Alpha Condé dont le bilan avait été piétiné par ce même Bantama.

Bantama est tout simplement un démagogue gâteux. Bien qu’il ne veuille arborer la tunique : « Kassory est une chance pour nous. Je ne fais pas de la propagande, tout le monde sait que Bantama n’est pas démagogue. J’ai pratiqué trois Premiers ministres. Mais si on l’avait eu depuis 2010, on ne serait pas là aujourd’hui. » Aveuglé par un militantisme singulier et imbu d’une rare ignorance, Bantama Sow est un démagogue gâteux, décadent et maladroit.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.