Bantama et les communales:l’UFDG, sans pitié !

25 sièges au compte de l’UFDG contre 4 seulement pour le RPG. Les résultats sont sans appel dans la circonscription de Mamou. Une ville dont les clés avaient été remises en toute solennité à Alpha Condé par l’ancien président de l’Assemblée nationale El hadj Biro Diallo. Dalein Diallo avait frémis sans rompre.

Il n’en fallait pas plus pour que Bantama Sow ressortissant de cette partie de la Guinée monte sur tous les toits pour jubiler et crier à la mort certaine du leader de l’UFDG, à Mamou. Et vinrent les législatives qui remirent sur le piédestal le parti de Dalein Diallo, à travers Djessira Traoré, députée UFDG de Mamou. Les rapports qui ont semblé difficiles entre Biro et l’ex PM de Conté se sont vite dissipés pour donner libre cours à une fraternité retrouvée. Alpha Condé perd vite les clés de Mamou, même s’il trouve un militant issu de la famille directe du vieux Biro. Même démarche chez Dalein qui trouve un autre militant de la même trempe et de la même famille.

De guerre lasse entre les deux adversaires, Mamou tombe dans l’escarcelle UFDG. L’inauguration de ma mosquée de Timbo est encore gravée dans les mémoires. BantamaSow et Siaka Barry en savent quelque chose. Tout avait été essayé pour retirer la Ville-carrefour. Rien y fait. Même pas avec les sorties agaçantes de Bantama contre Dalein.

Les récentes communales confirment s’il en est besoin que Mamou est imprenable. La députée du coin a joué son rôle. Elle y a gagné. L’UFDG s’en sort avec 25 sièges, tandis que le RPG se console avec 4 sièges. De leurs côtés, les NFD de Mouctar Diallo s’en sortent avec 812 voix et se trouve 1 siège, au même titre que l’UFR, l’UNED et le MMP. A Ourékaba chez Bantama Sow, l’UFDG s’est taillée avec 3377 voix contre 2715 pour le RPG. Bantama fait trop de bruit pour rien…

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.