Battu à mort à Bambéto, le commandant Gérard Vivier revient en forme

Guinée : la résurrection du commandant Gérard Vivier battu à mort à Bambéto !


Donné pour mort le 19 novembre 2018, après avoir été battu à mort par des jeunes en colère qui revenaient de l’enterrement d’un des leurs à Bambéto, le commandant Gérard Vivier, revient des soins au Maroc sain et sauf.

Dans une publication des images sur les réseaux sociaux par le directeur des relations publiques de l’armée ( DIRPA), Alahadji Cellou Camara, on voit le commandant visiblement bien rétablit.

Les rumeurs qui faisaient état de sa mort avait crée une psychose à Conakry, au moment où pouvoir et opposition étaient à couteaux tirés, sur le contentieux électoral, suivie d’une série de manifestations de rue, qui ont endeuillé de nombreuses familles à Conakry.

Evacué au Maroc pour des soins, suite à plusieurs mouvements de protestation, qui avait secoué la capitale guinéenne, le commandant Gérard Vivier revient en forme et bien rétablit.

Son agression avait été à l’origine de la décision du gouvernement d’installer des PA le long de l’axe Hamdallaye-Bambétot-Cosa, où les jeunes hostiles au pouvoir régnaient en maitres absolus, pendant les manifestations, sous les yeux impuissant des forces de l’ordre.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.