BCRG: Le personnel proteste contre l’agression d’un cadre par un responsable de la banque

Une affaire de lavage des mains en guise de meure préventive contre Ebola a tourné au vinaigre lundi dans les locaux de la Banque Centrale de la République de Guinée, située tout près du Palais présidentiel à Conakry.

Tout a commencé lorsque M. Nasser Keïta, conseiller chargé des questions monétaires à la Banque Centrale, se trouvant dans la cour de la banque le matin, aurait giflé un travailleur qui avait refusé de laver ses mains avant de rentrer.

Devant les bérets rouges de la garde présidentielle, Nasser Keita donne les raisons qui l’ont poussé à agresser Mohamed Lamine Conté « Pour avoir demandé à monsieur Conté de laver ses mains, il a insulté les corps habillés, un béret rouge. Je suis venu vers lui pour lui parler, il m’a insulté. Il m’a taxé de malade ! Il m’a qualifié de fou… C’est là que je l’ai frappé… Je reconnais que je l’ai frappé… ».

Une attitude qui a irrité les travailleurs de la banque, qui ont vidé les bureaux et ils ont pourchassé le présumé agresseur qui a trouvé refuge à la présidence de la république.

Selon des témoins, les travailleurs de la banque, très remontés ont voulu en découdre avec lui. Finalement, Nasser a été sauvé de justesse par les éléments de la garde présidentielle postés en face de la Banque Centrale, devant la colère de travailleurs qui ont voulu venger leur collègue,

Aux dernières nouvelles, le présumé agresseur a été finalement conduit à la police judiciaire, alors que la victime, Mohamed Lamine Conté, directeur de la supervision bancaire de la banque centrale de la République de Guinée (BCRG), aurait été transporté à l’hôpital.

Affaire à suivre…….

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.