Blocage des négociations autour des  8 millions : La rentrée scolaire menacée  

Alors que les négociations autour des 8 millions comme salaire des enseignants sont au point mort, la rentrée scolaire 2018-2019 annoncée pour le 03 octobre 2018 est menacée.

Au cours d’une rencontre ce mardi au siège du SLECG, Aboubacar Soumah, a fait une annonce surprenante. Le Secrétaire général du syndicat des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a avertit les autorités qu’au cas où il n’y a pas d’entente autour du salaire des 8 millions, il n’y aura pas de rentrée scolaire. Cette décision du SLECG fait suite à la récente sortie médiatique du Premier ministre, Kassory Fofana, qui exclu de son côté toute augmentation du salaire des enseignants à 8 millions de francs guinéens.

 «  Considérant la déclaration du Premier ministre, Monsieur Kassory Fofana, considérant également les dispositions que le gouvernement est en train de prendre à travers la mise en place d’une structure syndicale uniquement installée pour défendre les intérêts du gouvernement et non des travailleurs, l’ensemble des structures à la base à travers le bureau exécutif national du SLECG, nous décidons qu’il n’y aura pas d’ouverture des classes en République de Guinée tant que les huit millions ne sont pas négociés et obtenus à la satisfaction de la revendication de l’ensemble des enseignant de la République de Guinée », a averti Aboubacar Soumah.

Poursuivant, Aboubacar Soumah rappelle que « les enseignants guinéens estiment aujourd’hui que nous ne saurions plus continuer à vivre dans cette pauvreté que nous avons supportée depuis la proclamation de l’indépendance guinéenne. Donc aujourd’hui, étant entendu, prouvé que les richesses sont créées çà et là à travers les recettes des différentes régies financières, à travers la création de beaucoup de sociétés minières, nous avons estimé que nous devons mettre fin à cette pauvreté que nous avons toujours vécue ».

Ce nouveau bras de fer suscite des interrogations quant au risque de perturbation éventuelle de secteur de l’éducation nationale.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.