Boké: Après avoir rénové le Musée régional, le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre exhorte les jeunes à se former

Le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre (Guinée), général de Brigade, Mohamed Diané, vient de réussir un exploit inégalé en décidant, sur fonds propre, de réhabiliter le Musée ou le Fortin régional de Boké, autre de point de regroupement et d’embarquement des esclaves clandestins pour les Amériques.

Le Musée ou Fortin de Boké, est aussi, l’ancien Bureau du Commandant du Cercle de la même contrée pendant la période coloniale. Il a également été le 1er Poste des ‘’Rivières du Sud’’ inauguré en 1878.

C’est cette bâtisse, vieille de plus de 140 ans que le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre vient de réhabiliter tout en gardant intact, les fenêtres et portes en bois de cet édifice historique.

Avec l’usure du temps, les travaux de restauration ont consisté à reprise totale de la peinture intérieure et extérieure du bâtiment, au changement des portes et fenêtres en métal.

Interrogé sur la situation, général de Brigade, relate: «Nous avons aménagé deux salles d’exposition à savoir, une salle pour l’exposition en images (photos) illustrant l’histoire de la Guinée et celle de Boké, améliorée avec les photos des Chefs de Canton sur les trois (03) périodes de notre histoire commune notamment, la Précoloniale (résistance), temps coloniale et de l’indépendance à nos jours. La 2ème salle consiste à exposer les œuvres d’arts.» 

Sur fonds propres, dit-il, «Nous avons jugé nécessaire de trouver 60 tableaux devant contenir des photos pour aménager la salle d’exposition photos pour illustrer l’histoire de la Guinée. En termes de finances, un seul tableau a coûté 500 mille francs guinéens.»

A côté, des tables pour des réceptacles pour la salle  d’exposition des œuvres d’arts des différentes communautés vivant en parfaite harmonie depuis des lustres, dans la préfecture de Boké.

Ainsi, au-delà de l’électrification par la méthode panneaux solaires, peut-on noter l’alimentation dudit bâtiment en courant électrique par la Société de l’Electricité de Guinée (EDG), l’embellissement de la cour par des granites, la réalisation d’un podium en béton pour les prestations artistiques et la construction d’un forage en faveur des riverains de ce site à la fois historique et touristique.

C’est un appui que le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre a apporté à la population de sa ville maternelle pour soutient-il, renforcer mes relations ombilicales avec le Kakandé.

Selon le général Mohamed Diané, «Le héros national de la Guinée, Alpha Yaya Diallo, a été arrêté dans ce fortin. Une fois, il a été appelé par le Commandant de Cercle comme quoi, le Gouverneur de la Guinée Française devrait venir le rencontrer. Dès son arrivée, il a été débarrassé de garde, il est rentré au fortin seulement avec un griot, un interprète plus sa femme.

Après, on lui a fait descendre dans la galerie longue de 300m et il fut embarqué à bord d’un bateau en lui faisant croire que le Gouverneur est dans un autre bateau au Large.

 Et c’est comme ça qu’il a été envoyé jusqu’au niveau de Fotoba (Boulbinet) avant de se retrouver à l’extérieur au Bénin, son 1er exil. Le 2ème exil ce sera au Port Etienne (Mauritanie), actuelle Nouadhibou. Donc, ce site est très important du point de vue historique.»

D’après le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre, «L’île de Gorée (Sénégal) qui est aussi un lieu de regroupement et d’embarquement des esclaves, rassure M. Diané, «N’a rien à envier au Fortin de Boké qui date de 1878.»

C’est pourquoi, dans le cadre du raffermissement entre les Musées, M. Diané a doté le Musée régional de Boké, de la Baignoire, du coffre-fort et des trois (03) fusils ayant appartenu à l’Armée-SOFA d’Almamy Samory Touré.

Après la réhabilitation du Fortin, M. Diané souhaite que la préfecture de Boké prenne le relai pour dit-il, continuer à apporter d’autres éléments nécessaires pour faire de ce Musée,  un véritable creuset de la culture, des visites muséales, artistiques et traditionnelles en faveur des communautés.

Pour mémoire, général Mohamed Diané a inauguré en 2020, le Musée du Camp Almamy Samory à Conakry, en 2017, le Musée du Camp Soundiata Kéita de Kankan (1er musée des Forces Armées Guinéennes).

Pour la pérennisation de ces acquis, M. Diané a fait venir en Guinée, le conservateur, formateur du Musée de Gao (Mali-Bamako) qui, selon lui, est à avance sur la Guinée en matière de la conservation des objets et valeurs historiques.

A Kankan, il a été organisé trois (3) séminaires successifs  sur la valorisation et la conservation des pièces muséales du Camp Soundjata de Kankan. Une occasion d’assurer la formation des contractuels qui seront chargés de l’enregistrement, de la Documentation.

A cette équipe dynamique, s’ajoute des agents chargés des Relations extérieures, des animateurs Guides et des relations avec les communautés à la base.

L’objectif, selon le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre, général de Brigade, Mohamed, Diané « Est d’exhorter les jeunes élèves et étudiants à venir s’enraciner, à se ressourcer et se former pour vendre l’image de marque de la Guinée.»

A noter que, cet édifice historique flambant neuf, sera officielleemnt remis vendredi, 21 Mai 2021, à la population de Boké.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.