Boké: après une journée de manifestation, des élèves libèrent enfin, la route de Katougouma

Des élèves du district Katougouma situé à quelques 30 km dans la commune rurale (CR) de Tanènè, préfecture de Boké, ont barricadé mercredi, 07 décembre 2016, la route e aux véhicules de la Société Minière de Boké (SMB).

Les manifestants en colère, réclamaient l’arrosage régulier ou le bitumage de la route reliant Boké centre à Katougouma, l’un des principaux sites miniers en pleine exploitation par la SMB.

Durant la journée du mercredi, les engins de la SMB et autres agents de l’Administration publique, ont été empêchés de circuler en liberté comme par le passé.

Informées, les autorités locales ont dépêché d’urgence, une mission pilotée par le président de la délégation spéciale, Modibo Fofana pour calmer les esprits qui s’échauffaient dans le district de Katougouma.

Interrogé, un citoyen de Katougouma s’est exprimé : « Ici, toutes les maisons sont teintées de poussières. Cela nous rend malades. Ces gens-là n’ont pas pitié. Une fois, ils avaient promis d’arroser. Mais ils n’ont fait. Nous avons tout fait pour qu’ils acceptent d’arroser la route. Impossible. Sinon, les enfants n’ont aucune intention de manifester. Nous avons vraiment souffert. Il y a la poussière partout. Il faut qu’ils comprennent ça. Nous voulons préserver le pont qui nous lie à Boké centre…»

Aux dernières nouvelles, les responsables de la Société Minière de Boké (SMB) ont promis d’arroser l’axe Boké-centre-Katougouma 3 fois par jour.

A l’heure, le calme est revenu dans la cité.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.