Boké-Economie: La Commune et la préfecture entendent donner force à la Loi

Depuis le démarrage des opérations de déguerpissement dans la Commune urbaine de Boké, les dents ne cessent de grincer avec l’opposition de bon nombre de vendeuses à rejoindre les marchés Hangar, Yomboya, 400 bâtiments et Tamakènèn.

Malgré l’insistance des autorités préfectorale et communale, le marché central de Gorèye connait en son sein, une pléthore de vendeuses chassées des emprises publiques.

Pour tenter de mettre de l’ordre à la maison, le Conseil Communal de Boké a tenue le 16 mars dernier dans ses locaux, une session extraordinaire à l’effet d’envisager des dispositions utiles relatives au déguerpissement des encombrants physiques, à la réinstallation des commerçants et conditions d’occupation des boutiques, des stands et des espaces dans les différents marchés Yomboya, Hangar et Tamakènèn, la réorientation des fonds FODEL dans l’assainissement et l’aménagement des marchés, l’acquisition d’une chambre froide pour les mareyeuses, le lotissement et l’ouverture des voiries entre autres.

En plénière, le Conseil a formulé des recommandations concernant l’amélioration et le respect de déontologie dans la méthode d’exécuter ladite activité.

Le Conseil également exigé l’élargissement de la Commission pour que cette activité soit effectuée dans l’ensemble des marchés notamment, Yomboya, Hangar, 400 bâtiments et Tamakènèn.

Par rapport au déguerpissement des emprises publiques, le Conseil qui adhère à l’initiative du Gouvernement, remercie et félicite le préfet Hassan Sanoussy Camara, les responsables des société UMS (United Mining Suppley) et Caterpillar pour leur soutien dans le démarrage de cette activité.

Dans sa délibération, le Conseil Communal demande le déménagement et le transfert de tous les ateliers et garages du centre-ville vers le district Guilléré où il est prévu la réalisation d’un centre artisanal.

Enfin, le Conseil a décidé que les fonds mobilisés seront réinvestis dans les marchés pour améliorer les conditions d’exercer de leurs activités.

Il convient de souligner que l’espace du marché Gorèye, une fois libéré, va permettra à la Mairie de bâtir un Centre Commercial Moderne.

Ainsi, selon la délibération, tous les Contrats antérieurs sont purement et simplement annulés sur délibération du conseil durant les sessions passées.

Quant aux fonds FODEL, ils seront réorientés dans l’extension du marché Hangar en construisant des boutiques et magasins supplémentaires et la confection des banquettes sous le hall.

Pour lier l’acte à la parole, le Conseil accorde une période moratoire de six (06) mois aux commerçants locataires des boutiques ceci, à partir de la date d’occupation.

Dans la lettre-réponse N°37 référencée en marge, relative à votre procès-verbal (PV) de délibération de la Session extraordinaire en date du 30 mars 2021, le préfet Hassan Sanoussy Camara a réagi : «J’ai l’honneur, après lecture, de vous donner ‘’Mon accord de principe’’, assortie de tout mon soutien pour l’exécution correcte et efficace de vos projets.»

Attendons de voir…

Mamadouba Camara, Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.