Boké: Le corps sans vie d’une jeune fille retrouvé au Port négrier

Le corps sans aucun signe de vie d’une jeune fille appelée Djénaba Sory Diallo, malade mentale et âgée de 25 ans, a-t-on appris, est morte d’une noyade dans la nuit du mercredi, 29 à jeudi, 30 novembre 2017 au Port négrier derrière le Musée situé au quartier Lambadji Mosquée dans la commune urbaine (CU) de la préfecture de Boké.

Le corps de Djénaba Sory Diallo, vendeuse de bonbon au lait sucré, a été découvert dans la matinée de ce jeudi, 30 novembre par un piroguier qui, à son tour, a annoncé la triste nouvelle au premier responsable du Port négrier communément appelé  «Bakidèra.»

Informés, les autorités locales et agents des services de sécurité se sont rendus sur les lieux du drame pour s’enquérir des tristes réalités.

Selon les témoignages recueillis sur le terrain, la victime qui souffrait d’une épilepsie depuis l’enfance, a quitté ses parents dans la soirée du mercredi, aux environs de 16 heures TU sans aucune nouvelle.

Faut-il souligner que la dépouille a été repêchée par la famille mortuaire grâce à l’assistance des pêcheurs du Port cité plus haut.

Djénaba Sory Diallo, aux dires des voisins, s’était excusée auprès de tout le voisinage avant de promettre de se donner la mort un jour comme hier.

A noter que Mademoiselle Diallo a été inhumée cet après-midi du jeudi, au quartier Lambandji Mosquée.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.