Boké: Le livre ‘’Mémoire Collective, une Histoire Plurielle des violences politiques en Guinée’’ présenté aux étudiants de l’Institut Géo-Mine

Le livre intitulé «’Mémoire Collective, une Histoire Plurielle des violences politiques en Guinée de 1958 à 2009’’, a été officiellement présenté samedi, 22 décembre 2018 aux étudiants de l’Institut Supérieur des Mines et de la Géologie (ISMGB), aux représentants des Organisations de la Société Civile (OSC), des ONG et des médias publics et privés évoluant dans la préfecture de Boké.

Objectif, tirer les jeunes guinéens de la confusion et les amener à s’imprégner de l’histoire réelle de son pays, la Guinée en rendant le livre ‘’Mémoire Collective’’ accessible à tous.

D’après le chargé de programme de l’Organisation Guinéenne des Droits de l’Homme (OGDH), Alsény Sall, « Ce livre comportant six (06) chapitres est loin d’un réquisitoire contre un régime, un individu, une communauté.»

C’est pourquoi, il a invité les jeunes à lire cet ouvrage pour mieux le critiquer avant de se positionner.

Selon le correspondant de la Radio France Internationale (RFI) en Guinée, Mouctar Bah, «l’ouvrage comportant 354 pages, traite de l’histoire traversée par les violences politiques en Guinée, les violences politiques dans la marche vers l’indépendance, la politique du complot et répressions sous Sékou Touré, les corps habillés et la mécanique de la violence, violences politiques et ethnicité, le  septembre 2009.»

Selon lui, «Le Camp Boiro, c’était un camp sinistre, de concentration où moururent plus de 50.000 guinéens. Si on vous explique ce qui s’est passé au Camp Boiro, vous allez avoir la chair de poule.»

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.