Boké : le ministre Abdoulaye Magassouba et l’ambassadeur Alexandre Bregadze visitent le projet Rusal/Dian-Dian

Une photo de famille du ministre des mines, de l'ambassadeur de la Russie et des travailleurs sur le site du projet Dian-Dian
Une photo de famille du ministre des mines, de l’ambassadeur de la Russie et des travailleurs sur le site du projet Dian-Dian

Pour sa part, l’ambassadeur de Russie en Guinée, Alexandre Bredagze a dit que le projet Dian-Dian est un véritable symbole de la relance des relations de coopération et d’amitié entre la Guinée et la Fédération de Russie. Pour le diplomate russe, la Guinée et la Russie célèbrent le 4 octobre 2018, «les 60 ans d’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Après la dislocation de l’Union soviétique, cette coopération a connu des périodes de morosité. Aujourd’hui, l’investissement de Rusal à Dian-Dian est une plateforme de la relance de cette nouvelle coopération », a indiqué M. Bregadze.

Par ailleurs, le représentant de Rusal en Guinée, Pavel Vassiliev a évalué le niveau d’avancement du projet Dian-Dian estimé de nos jours à 85% de réalisation. Selon M. Vassiliev, les premières tonnes de bauxite seront exportées au courant du mois d’avril 2018. « La visite de l’ambassade de Russie, Alexandre Bredagze et du ministre guinéen des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, est un grand événement pour nous. C’est pourquoi, nous sommes sur les pieds afin que les travaux évoluent à la satisfaction des deux parties, et surtout pour finir dans un bref délai, au plus tard au mois d’avril. Notre but est de commencer avec 3 millions de tonnes cette année avec une possibilité d’extension de cette production à 6 millions de tonnes dans les années suivantes », a promis le représentant de Rusal en Guinée, Pavel Vassiliev.

Il faut rappeler que le volume d’investissements de Rusal au cours de la première phase de réalisation du projet Dian-Dian se chiffre à plus de 220 millions de dollars. L’essentiel de ces moyens sera utilisé dans la réalisation des infrastructures portuaires et ferroviaires en Guinée. La réalisation de ce projet va créer des centaines de nouveaux emplois. Ce qui du coût augmentera le nombre des employés locaux. Compte tenu de l’importance du projet dans le développement économique de la Guinée, au mois de décembre 2013, le décret du président de la République a attribué au projet Dian-Dian le statut particulier du projet d’intérêt national.

Source: Aminata.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.