Boké: Le nouveau gestionnaire de la gare routière de 400 bâtiments signe un contrat de 25 millions avec la Commune

La nouvelle équipe dirigeante de la fameuse gare routière de 400 bâtiments dirigée par le secrétaire général adjoint de la Section syndicale de Boké, Hamidou Pendessa, vient de signer  avec tant de menaces, un contrat de 25 millions de francs guinéens par mois avec la Commune urbaine de Boké.Un accord qui fait des provocations, menaces, agitations et d’indignation au sein du bureau sortant, Union des Transporteurs.
Dans un entretien qu’il a accordé au correspondant régional de l’AGP à Boké, nouveau locataire de la gare routière de 400 bâtiments a révélé: »L’ancien bureau de l’union des transporteurs a un dette de 390 millions de francs guinéens avec la Commune urbaine de Boké. L’année dernière, quand la Commune a commencé à demander ses recettes, l’union n’a versé que 27 millions GNF à la Commune ceci, à l’issue d’une mission d’inspection des conseillers communaux qui avaient été refoulés en 2019.C’est ainsi que la Commune urbaine de Boké a décidé de lancer un appel d’offre qui eu au départ, huit (08) postulants. Et en décembre 2020, la Commune a de nouveau lancé un autre appel d’offre qui regroupé 13 postulants qui étaient venus avec des propositions concrètes.C’est à l’issue de cet appel d’offre que l’équipe de Hamidou Pendessa que je suis, a réussi à décrocher le marché avec à la clé, 25 millions de francs guinéens par mois. Très satisfaite de notre réussite, la Commune a pris soin de nous présenter aux autorités préfectorale et régionale. » Pour vitre information, précise notre interlocuteur, « Jusqu’à présent, l’ancien bureau reste devoir à la Commune un motant de 363 millions de francs guinéens. Les documents en font foi. »Quand le maire Mamadouba Tawel Camara et ses amis conseillers communaux étaient venus nous installer, a rappelé M. Pendessa, « Les membres de l’ancien bureau sont venus nous menacer et la passation de service a été reportée. Il a fallu l’implication de monsieur le préfet qui a envoyé la Police et la Gendarmerie pour sécuriser. »Selon le nouveau locataire de la gare routière de 400 bâtiments, « L’union des Transporteurs  a été incapable de verser même six (06) millions de francs guinéens par mois à la Commune qui perdait énormément. Et moi, j’ai signé un contrat de 25 millions de francs guinéens par mois avec la même Commune qui tient à voloriser ses recettes mensuelles à partir de cette gare routière. Et l’argent (25.000.000) viendra d’ici. En deux mois seulement, on verra ce dont nous sommes capables… »D’ailleurs, à  mon arrivée, soutient M. Pendessa, « J’ai revu à la baisse la taxe sur  les taxis de neuf (09) places qui voyagent sur Conakry. Au lieu de 50 mille GNF, ils payent désormais, 25 mille et les taxis de six (06) places 20.000 en lieuet place de 40.000 FG. C’est à cause de tout cela que l’ancienne équipe s’agite, nous menace et s’en prend inutilement à la Commune. Ils ne veulent pas que la population de Boké sache la vérité sinon, ils auront honte. 25 millions par mois, c’est petit mais ça va permettre à la Commune de booster le développement de Boké que nous avons en partage… »En ses termes,  Hamidou Pendessa demande à la population, à la jeunesse et aux autorités administratives de s’impliquer pour la paix et la quiétude sociale dans la Cité.Aux dernières nouvelles, l’union des Transporteurs qui momentanément perdu la gestion de la célèbre gare routière de 400 bâtiments, menace d’effectuer  une marche le lundi prochain contre la Commune et l’actuel Bureau.

Mamadouba Camara, Kababachir.com à Boké 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.