Boké: Les toutes premières pluies enfin sur la préfecture

La préfecture de Boké, zone économique spéciale de la République de Guinée, a enregistré dans la soirée du mardi, 11 mai 2021, ses toutes premières doses de fortes pluies qui se sont abattues sur le Centre-ville et ses environs, de 19 heures à 5 heures du matin.

Ces pluies ont provoqué le débordement des ordures stagnées il y a un an, dans les caniveaux rétrécis et saturés de déchets de toutes sortes.

C’est pourquoi, depuis hier, la commune urbaine de Boké présente un visage insalubre à ses citoyens et visiteurs ceci, à cause des tas d’immondices qui jonchent dans les rues.

Par contre, ces pluies ont fortement contribué à la réduction de la canicule et des nuées de poussières qui s’abattaient sur la population.

A la question de savoir pourquoi, ce retard, les spécialistes trouvent comme argument, «L’exploitation minière à ciel ouvert, la destruction des forêts Galeries forestières au profit des plantations d’anacardiers,  bref, l’exploitation irrationnelle de la terre dans la préfecture de Boké.»

De l’avis des mêmes spécialistes qui qualifient la nature de très généreuse, «La Forêt naturelle est réduite par les superficies occupées par l’exploitation minière et les plantations d’anacardiers.»

Sur le terrain, il n’y a aucun acte concret de la part de la Mairie en charge de la salubrité de la Ville de Boké qui renoue avec insalubrité et odeurs nauséabondes à l’approche de la saison hivernale.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.