Boké: Ouverture d’un atelier de formation sur ‘’le Contrôle citoyen de l’Action Publique… »

 Le Consortium-Centre d’Etude et de Coopération Internationale (CECI), l’Entraide Mondiale Canada (EUMC), grâce à l’appui de l’Affaire Mondiale Canada (AMC), a initié lundi, 15 janvier 2018 un atelier de renforcement des capacités de cent (100) acteurs locaux venus des organisations de la Société Civile, des communautés avoisinant les zones extractives ciblées particulièrement les jeunes et femmes.

Le projet qui s’inscrit dans le cadre de l’amélioration de la Gouvernance du développement économique durable en zones extractives, a pour objectif d’améliorer la collaboration avec le secteur privé notamment, le secteur minier en vue de tirer le meilleur parti des occasions liées au secteur extractif dans la Région de Boké.

Dans sa communication, le facilitateur à l’atelier, Dr Thierno Ousmane WAnn du Cabinet Conseil Formation, Recherches, a invité les participants à accorder plus de sérieux au cours pour concrétiser les enseignements sur le terrain.

Le projet couvrant la Guinée, le Ghana et le Burkina Faso, a-t-on indiqué, dispose trois (03) composantes à savoir, la gouvernance locale, le développement économique durable et le partage des expériences.

Selon le Coordinateur, Fanta Mamady Condé, cette session de formation est une opportunité pour les acteurs qui doivent s’approprier des outils pour améliorer la qualité de la Gouvernance en Guinée pour impulser le développement et maximiser les retombées minières au bénéfice des communautés.

A la cérémonie, le préfet Aboubacar M’Bopp Camara a insisté sur la structuration du dialogue entre les communautés et les sociétés minières évoluant dans sa sphère politique.

La Décentralisation, a déclaré le premier responsable de Boké, « exige la redevabilité pour les administrateurs qui accomplissent leur mission en s’appuyant  les principes de la bonne Gouvernance…»

Il a invité les gestionnaires des collectivités à s’imprégner du contenu des textes juridiques pour promouvoir le développement à la base.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.