Boké: Quand les ordures fument le long des recoins de la CU

 

Pendant qu’on parle de la sauvegarde de la santé publique, des citoyens continuent d’incendier des monticules d’ordures qui ne cessent de fumer dans les recoins de la commune urbaine (CU) de la préfecture de Boké, zone économique spéciale de la République de Guinée, à quelques 300km de la Capitale Conakry.

Au niveau des carrefours Calabanya, Bakidèra, Hangar considérés comme dépotoirs privilégiés de déchets, des tas d’ordures brûlent en dégageant d’odeurs accablantes pour les riverains.

Du constat, après la calcination de ces ordures de toutes sortes, des enfants errant à travers la ville et munis des sacs vides de riz, font le tour des dépotoirs à la recherche des morceaux de fer ou de boîtes de conserve en aluminium.

Assoiffés d’envie de billets de banques, ces enfants courent d’énormes risques liés à de nombreuses maladies (hydriques et tropicales).

Pourtant, le tout nouveau maire de la CU de Boké, Honorable Mamadouba Tawel Camara avait rassuré que «l’Assainissement de la ville de Boké»  occupe une place de choix dans la feuille de route de la nouvelle équipe dirigeante.

Pour l’heure, les réactions tardent à surgir malgré la promesse.

Attendons de voir…

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.