Boké: Les sages demandent l’identification des meneurs des manifestations à Kolaboui devant la justice

Les sages de la sous-préfecture de Kolaboui à 22 km du Chef-lieu de la préfecture, étaient mercredi, 27 septembre 2017, chez le nouveau préfet de Boké, Aboubacar M’Bop Camara à qui, ils ont demandé d’user de toutes ses énergies pour identifier, arrêter et mettre les responsables des troubles sociaux à la disposition de la justice devant faire la lumière sur le dossier.

Cette déclaration des sages de la localité, fait suite à une réunion de concertation qu’il a eue ce mercredi, avec le premier responsable de la préfecture au sujet de Kolaboui qui a été récemment, le théâtre des destructionsmassives des infrastructures publiques et privées.

Aux dires du porte-parole de la jeunesse de Kolaboui, Fodé Djibril Touré, « les casseurs des biens publics et privés ne sont pas les vrais fils de la localité. »

A preuve, il a juré qu’il ne parvenait pas à décrypter le visage de la plupart des manifestants qui, selon lui, incitaient les autres jeunes à la casse.

«il est vrai que la jeunesse de son village réclame l’eau, le courant et l’emploi local mais elle n’est pas pour la destruction des infrastructures. », conclu-t-il.

Pour le porte-parole des sages, El Hadj KarambaGuirassy, l’heure n’est pas aux commentaires ou aux beaux discours mais à dénicher les auteurs des casses dont est victime la population de Kolaboui.

Se sentant doublement indigné, le préfet a répondu : « Je ne suis pas un chef devant lequel on se bombe la poitrine. Il faut chercher les auteurs des manifestations à Kolaboui. Ce qui s’est passé à Kolaboui c’est ridicule, c’est malheureux, c’est humiliant pour même les ressortissants de Boké. L’acte ne sera pas impuni et, les responsabilités seront situées…»

Parlant des trois (03) jeunes qui seraient mis aux arrêts et déférés à Kamsar, M. Camara a juré qu’il ne plaidera jamais pour la libération des gens qui seraient mêlés à la manifestation.

A noter que le préfet se rendra samedi, 30 septembre 2017 dans la CR de Kolaboui pour écouter et échanger avec l’ensemble des populations de six (06) districts de la contrée sur leurs préoccupations. Et demain, jeudi, Aboubacar M’Bop Camara sera en face de la jeunesse de la Commune urbaine de Boké à partir de 15 heures TU.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.