Boureima et Otis Keira : à chacun son gros mensonge

Quand on réagit, on est catalogué. Quand on ferme les yeux, on est pris comme des militants myopes. Seule évidence, Boureima Condé et Otis Keira ont bien parlé d’eux ces dernières heures. Tous les deux ministres d’Alpha Condé, après avoir été hauts commis de l’Etat sous Lansana Conté.

Ce sont tous des rescapés du régime défunt. Les germes qu’ils ont semées sont encore réutilisées aujourd’hui pour servir uniquement le président, le parti au pouvoir et donc de réussir à garder encore et longtemps le fauteuil qu’ils occupent. A chacun donc son gros mensonge. En effet, Boureima Condé à travers la RFI a nié tout. Ce ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a tenté l’échappatoire : «Quand je le fais, tout le monde sait que je le fais. Rien ne m’empêche d’être devant la radio-télévision nationale pour annoncer. » Puis bloque net la RFI : « Je vais m’arrêter là par rapport à votre question. »

Par effet de contagion, son ami de l’ancien régime qui se trouve être le ministre de la Sécurité et de la Protection civile s’invite à la télévision nationale. Otis Keira a sérieusement distillé des contrevérités. A son aise. Tant pis pour ceux qui le croient. Ce ministre démagogue déclare que son département a bien travaillé. A telle enseigne qu’il reçoit des lettres de félicitations ( ?). Pendant ce temps, des vols à mains armés, des accidents de la circulation, des policiers corrompus et mal fichus, des sapeurs-pompiers sans équipements, ni eau dans les citernes, des unités d’intervention sans carburant, etc., inquiètent bien des Guinéens. Otis ment à la télévision. Alpha Condé est bien servis. Vous avez dit changement, non ? Allons donc.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.