Braquage du député Youssouf KEITA de l’UFDG : la victime explique sa mésaventure

Dans la nuit du jeudi à vendredi 11 mars 2016, le député de l’ufdg, Ben Youssouf KEITA a reçu une visite inopinée des hommes armés. Au nombre de quatre selon les témoins, ils ont fait irruption dans la cour du parlementaire sis à Lambanyi, dans la commune de Ratoma avant d’en sortir avec le véhicule de commandement.

Dans un entretien exclusif accordé à une radio privée de Conakry, la victime est revenue sur les circonstances de l’attaque : « L’attaque a eu lieu à 21heures. J’étais dans mon salon, entre temps j’ai entendu la clameur publique derrière ma cour. Je suis sorti pour voir qu’est-ce qu’il y avait. Au beau milieu de la cour je suis tombé né à né avec un malfrat armé de kalachnikov qui m’a intimé l’ordre de stopper  et de me coucher à terre. Je n’ai pas voulu obtempérer. Il s’est rapproché plus près de moi. On s’est dévisagé. Il a engagé et dit que si je ne me couchais pas il m’abattait sur place. J’ai compris qu’il était au sérieux et calmement je me suis mis plat ventre. Donc pendant ce temps ses autres comparses quoi étaient avec lui, puis qu’ont m’a dit qu’ils étaient quatre tous armés, étaient en train de manœuvrer pour faire sortir de la zone mon véhicule de député afin de partir avec. » a expliqué le député Ben Youssouf.

Il a lancé un appel aux autorités pour le renforcement de la sécurité autour des élus du peuple.

Oumar Rafiou DIALLO, kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.