Brutalisés lors du sit-in, l’opposition exprime sa solidarité aux enseignants

Après avoir été empêché de marcher sur l’axe Bambéto-Wanindara, les opposants expriment leur solidarité aux enseignants grévistes, qui ont été également empêchés par la police de tenir des sit-in à Conakry et à l’intérieur du pays.

Dans un discours tenu à son domicile à Dixnn, Cellou Dalein Diallo, exprime la solidarité de l’opposition aux enseignants, qui ont été également malmenés ce jeudi 22 novembre tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays. On parle même de plusieurs arrestations à Kindia et Labé.

« Je voudrais saisir cette opportunité pour marquer ma solidarité aux enseignants victimes d’une violence inouïe ce matin un peu partout à l’intérieur du pays mais surtout à Conakry. Qu’ils sachent qu’ils ont la solidarité de tous les militants et sympathisants de l’opposition et de tous les Guinéens épris de paix et de justice. », a déclaré le Chef de file de l’opposition guinéenne, visiblement très remonté contre le régime d’Alpha Condé.

A travers des mouvements de protestation, l’opposition dit vouloir combattre des « pratiques illégales » contraire à la volonté populaire. C’est pourquoi, le Président de l’UFDG appelle les militants de l’opposition à poursuivre le combat.

« Nous condamnons énergiquement la violence exercée aujourd’hui sur les populations de Ratoma dont le seul crime est d’avoir voulu exercer un droit celui de manifester pour réclamer la restitution des suffrages qui leur ont été volés lors des élections locales. L’opposition républicaine reste déterminée à mener ce combat parce que nous ne le faisons par conviction. Nous voulons que notre pays vive dans la paix, la solidarité et la fraternité. Malheureusement, telle n’est pas la volonté d’Alpha Condé. C’est pourquoi, nous combattrons ces pratiques illégales contraires à la volonté du peuple de rester uni autour des valeurs que nous partageons » lance-t-il.

A rappeler que l’opposition a encore enregistré des blessés par balles et des arrestations dans ses rangs, dont certains sont déjà déférés  au PM3 de Conakry.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.