« Bujumbura peut fermer les portes du Burundi, il ne pourra pas masquer la répression »

Le directeur pour l’Afrique centrale de Human Rights Watch redoute que la situation ne se dégrade encore pour les Burundais à l’approche des élections de 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.