Le calvaire du Général Nouhou Thiam & cie continue de plus belle

L’ancien chef d’Etat-major général des Forces Armées Guinéennes n’en a pas fini avec le cauchemar. Libéré de prison avec ses codétenus , il y a tout juste quelques semaines, après avoir passé près de 5 ans derrière les barreaux, le Général de division Nouhou Thiam est plus que jamais dans le viseur des  » faucons » de la haute hiérarchie militaire.

Le successeur de feu Général Kelefa Diallo à la tête des Forces Armées Guinéennes , le Général de division Namory Traoré, n’entend pour rien au monde laisser en paix le natif de Dinguiraye. Le Général Traoré a suspendu depuis le 31 mars dernier, le salaire et autres avantages de son ancien patron, le Général de division Nouhou Thiam et de ses compagnons d’infortune.

Et, il n’entend pas en rester là. Le chef d’Etat-major général Inter-Armes (EMIA) aurait décidé également de radier purement et simplement le Général de division Nouhou Thiam pour des raisons que nous ignorons pour le moment. Mais, l’écrasante majorité des officiers de l’armée sont contre le harcèlement dont Nouhou Thiam est victime depuis sa sortie de prison et des voix commencent à s’élever.

Selon notre source, les Généraux Namory Traoré, Ansoumane Kaba (Chef d’Etat-major de l’Armée de terre), Alpha Ousmane Diallo (Inspecteur Général des Forces Armées), Mohamed Bangoura (Chef d’Etat-major général adjoint Inter-Armes), Abdouramane Sano (Conseiller) et le très « controversé » Lieutenant-Colonel Moussa Thiègboro Camara, jureraient d’avoir la peau du Général Nouhou Thiam tôt ou tard.

A en croire notre source, ces hauts officiers de l’armée guinéenne multiplieraient les  » réunions sécrètes » dans le but de créer de nouveaux ennuis à l’ancien patron de l’Armée Guinéenne pendant la transition de 2010, à l’insu du président de la république, le « Professeur » Alpha Condé et du Ministre d’Etat chargé de la Défense Nationale, Docteur  Diané Mohamed.

Nous y reviendrons !

Mamadou S Diallo pour www.kababachir.com et www.nouvelledeguinee.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.