Campagne agricole 2022 : Nagnalein, encore au stade de projet ?

La campagne agricole, n’est toujours pas effective, alors que la période propice à cet effet tend déjà vers la fin, selon les régions de la Guinée. Mais, jusqu’à date, le Ministre Mamoudou Nagnalein Barry se limite à l’information et à la programmation. Comme il l’a fait le jeudi dernier, à Conakry. Il a informé le gouvernement du lancement « la semaine prochaine » de la campagne agricole.

Il faut rappeler d’entrée que l’agriculture guinéenne au développement national demeure faible. En effet, cette croissance annuelle de 4,5 à 5,5% de la production agricole, après déduction des pertes post-récolte (22% pour le riz), est insuffisante pour combler les besoins alimentaires croissants de la population. Une superficie de 24,6 millions d’hectares, la Guinée a 6,2 millions d’hectares de terre arables, dont seulement le 50% sont exploités soit une superficie cultivée de 3.3 millions d’hectares (y compris jachères). Des 364.000 hectares de terres irrigables, seuls 30.200 sont actuellement aménagées.

Actuellement, selon des données officielles, il n’y a que 1.250.000 exploitants agricoles représentant environ 6.5 millions de personnes soit 55% de la population totale. S’agissant des terres arables, on note : 6,2 millions d’hectares ; (50 % exploités soit 3,3 millions d’hectares et 10% annuellement cultivés 0,62 millions d’hectares), tandis que le potentiel de terres irrigables est de 364 000 ha (seuls 30 200 ha actuellement aménagés), pour un réseau fluvial de 6 250 km ; 1 161 cours d’eau ; 24 bassins versants.

Autant dire jusqu’où la campagne agricole représente une démarche incontournable pour le gouvernement dans l’optique de l’autosuffisance alimentaire. Sans cesse annoncée, mais sans jamais voir le jour, à cause de l’amateurisme.  

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.