Campagne de reboisement 2016 : le lancement se peaufine !

Le sahel gagne la Guinée : l’environnement est fortement atteint à certains endroits du pays, notamment en Moyenne Guinée où des briques sont fabriquées jusque dans les berges des rivières qui ont d’ailleurs fini par tarir. En basse côte, c’est le charbon domestique qui malmène les forêts. Mais, un dénominateur commun : les feux de brousse. Cette situation interpelle le gouvernement.

C’est pourquoi la ministre de l’Environnement et des Eaux et Forêts a fait une communication, jeudi relative au lancement de la campagne de reboisement 2016. Elle a expliqué que la gestion durable de nos ressources naturelles est une priorité de la politique de développement économique, sociale et environnementale de l’Etat. Et de rappeler : « La Guinée possède actuellement 157 Forêts classées pour une superficie de 1.182.495,4 ha, soit un taux de couverture du territoire national de 4,81%. »

Désormais, à la sortie de la COP21, « la Guinée a pris des engagements de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 13% à l’horizon 2030. Cependant, la régression des Forets guinéennes est perceptible de nos jours aussi en bien milieu Urbain que Rural. Le taux de recul est de 35.000 ha de forêts par an suite à l’explosion démographique, a l’avancée d’une urbanisation incontrôlée, à l’exploitation abusive du bois, la multiplication des fours a briques, des mines ou des feux de brousses. »

Pour ainsi redorer le blason, une campagne de reboisement en 2016 sera dédiée aux versants des barrages hydroélectriques ; Au reboisement des têtes des sources des principaux fleuves prenant leur source en Guinée ; au reboisement des têtes de sources des fleuves Niger et Gambie (100ha) ; reboisement communautaire/privé des berges du fleuve Milo (100ha) pour réduire la sédimentation et l’ensablement ; Ainsi que la poursuite de la création de la ceinture verte au nord de la Guinée pour freiner l’avancée du désert. Il est au total prévu une superficie de 1000 ha.

Cette action permettra certainement à la Guinée de freiner l’avancée réelle de la déforestation. Pourvue que la campagne soit pérenne.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.