Campagne mouvementée de Sydia dans la Nabaya : le pire évité !

Pourquoi Sydia Touré s’est plié au diktat des RPGistes extrémistes, à Kankan, alors qu’il est candidat à la présidentielle ? Cette question est au centre de plusieurs discussions à Conakry et sur les ondes de certaines radios privées. Le président de l’UFR, lui, a préféré mettre la balle à terre, à causes des considérations de familles. Seulement, il menace de sévir la prochaine fois, allant jusqu’à parler d’affrontements. Le seul péché c’est d’avoir sillonné Kankan avec une forte mobilisation.

Selon le parti, rapportant les propos de Sydia Touré, « C’est la dernière fois que j’accepte que mon meeting soit interdit où que ce soit, surtout en période électorale. C’est uniquement parce que Kankan est la ville de ma belle-famille que j’ai toléré cela. La prochaine fois, nous irons à l’affrontement ! Si le RPG nous attaque et empêche nos meetings, partout nous les attaquerons et empêcherons leurs meetings dans nos fiefs et même à Conakry. »

 Certainement, les faiseurs de rois ont oublié qu’on est en pleine campagne présidentielle. Faudrait-il peut-être que Sydia rappelle cela à la belle-famille.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.