CAN 2023: 4 ans après l’attribution à la Guinée, aucune réalisation !

Le 20 septembre 2014  la Confédération Africaine de Football (CAF) a attribué l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2023 à la Guinée.

Quatre ans après, il n’y a eu aucune réalisation. Aucune activité n’a été réalisée. Alors que le nombre d’équipes qui prendront part à cette compétition passe de 16 à 24 depuis Mars 2017 depuis l’arrivé du Malgache Ahmad Ahmad à la tête de l’instance dirigeante du football Africain.

Cette situation inquiète bon nombre d’observateurs. C’est le cas de Thierno Sadou Diakité Consultant sportif qui exprime des inquiétudes : « Je ne vais pas dire que le bilan est négatif, mais il est mitigé, parce que des actes ont été posés, les commissions ont été meublées. Ce qui reste à faire c’est de créer les conditions à la COCAN de travailler. C’est de réhabiliter le siège. Il faut le budget de fonctionnement du COCAN. Les autorités doivent donner le ton.

Devant le retard accusé par la Guinée, le Vice-président de la Commission Communication 2023 invite le président Alpha Condé à s’impliquer pour permettre à notre pays d’abriter la plus grande fête du football Africain :

« C’est une opportunité que nous avons, doter le pays de certaines infrastructures et surtout réduire la fracture entre Conakry et  l’intérieur du pays. Comme son mandat est dédié aux jeunes et aux femmes. Et je pense que ce sont les jeunes qui pratiquent le sport, j’ose croire que le gouvernement mettra toute en œuvre pour  accompagner le COCAN afin que 2023 soit une réalité. », a plaidé Thierno Sadou Diakité qui s’exprimait chez nos confrères de Lynx fm.

Selon des informations, la CAF pourrait retirer la CAN 2019 au Cameroun par le faite que ce pays enregistre un retard  dans la réalisation des infrastructures. Si cette information se confirme, il y aura un décalage de 2 ans pour que la Guinée puisse l’abriter après le Cameroun.

Mais il faudrait encore attendre  la réunion des membres du Comité exécutif de la CAF prévue le 27 et 28 septembre prochain au CAIRE, en Egypte.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.