CAN 2023 : la Guinée rejette la proposition de la FIFA

La Guinée qui doit organiser la phase finale de la CAN 2023 a refusé de reporter la date de déroulement de la compétition au mois de juin, pour accommoder le Qatar, pays organisateur du Mondial 2022.

Domani Doré a ainsi contredit la déclaration de Jerome Valcke, secrétaire général de la FIFA qui a indiqué la semaine dernière que la Coupe du monde devrait être avancée de six mois de juin à janvier.

Le groupe de travail de la Fédération internationale du football (FIFA) a officiellement recommandé, mardi dernier, l’organisation en hiver de la Coupe du monde 2022, prévue au Qatar, pour éviter les chaleurs de l’été. Dans un communiqué, la FIFA indique que le groupe de travail a identifié la période qui va de fin novembre à fin décembre comme la meilleure pour le Mondial-2022.

« Ces dates ont le plein soutien des six confédérations continentales », ajoute le communiqué, tout en rappelant que la décision finale est du ressort du Comité exécutif de la fédération internationale, qui se réunira les 19 et 20 mars à Zurich. « Il y a une solution qui émerge des discussions, celle de retenir la période novembre-décembre 2022″, a affirmé le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke.

Selon le groupe de travail de la FIFA, la période fin novembre – fin décembre permettrait de ne pas gêner l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver (février 2022), et ne pas coïncider avec le mois de Ramadan (avril).

L’instance mondiale a en outre expliqué que son souci est d’avoir « le moins d’impact possible sur les calendriers nationaux et internationaux du football ». L’abandon d’un Mondial au Qatar en été est désormais quasi officielle: le mercure atteint en cette période de l’année jusqu’à 50 degrés, interdisant de facto une Coupe du monde à cheval sur juin-juillet comme il est de tradition.

Valcke a indiqué que le déroulement de la CAN un mois après le Mondial n’est pas possible et a précisé qu’il a été convenu avec la CAF de repousser la phase finale de la coupe d’Afrique. Mais la Guinée a refusé d’accepter les nouvelles dates. « Nous ne pouvons pas s’accommoder d’une coupe d’Afrique des Nations en juin car c’est la saison des pluies », a fait valoir Doré dans une déclaration à la télévision.

« La CAF doit suivre le conseil de la Guinée qu’en tant qu’Etat, elle décide dans quelles dates le tournoi doit être disputé. Nous comprenons le problème autour de la Coupe du monde et sa concomitance avec la CAN », a indiqué le ministre. « Mais la Confédération africaine de football doit prendre notre avis. En juin, nous ne pouvons pas organiser une Coupe d’Afrique. C’est impossible », a ajouté Doré.

La CAF a réitéré sa position sur l’organisation de la CAN 2023 en Guinée indiquant que « la décision sur la CAN 2023 sera prise au moment opportun par le comité exécutif et aucune autre partie », rapporte la BBC.

(avec Directinfo)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.