Candidature unique en 2020 : le BL émet des réserves

Faya Milimono, président du Bloc libéral n’est pas de ceux qui veulent aller très vite dans les alliances, parce que « Ce sont des choses qu’il ne faut pas simplement annoncer ou mettre en l’air pour qu’elles deviennent une réalité. C’est pour cette raison qu’au niveau du Bloc libéral, nous ne sommes pas dans la précipitation en pareille circonstance. »

Le BL réagit ainsi, suite à la volonté d’une constellation de partis qui veulent barrer la route au RPG et à l’UFDG, les deux grosses formations politiques d’opposition. Pour FayaMilimono, le préalable, c’est ce à quoi on s’en tient pour l’instant, c’est faire en sorte que nous ayons un diagnostic véritable de notre opposition et découvrir ce qui fait que l’opposition guinéenne n’ait pas encore réussi à créer l’alternance dans notre pays. Une fois que cela est en place, nous pouvons sereinement nous asseoir autour de la table. On n’a pas besoin de le faire devant les médias, nous pouvons sortir devant les médias pour annoncer qu’une alliance est née.

Après tout estime-t-il, il ne sert à rien de dire qu’une alliance est en formation et vous venez dire ça aux médias. Parce que si vous ne vous entendez pas sur les termes de l’alliance, à quoi aura servi une telle annonce ? A ce titre, le BL émet des réserves estimant qu’il faut d’abord réunifier l’opposition.

De son côté, le BL avait été vers d’autres partis politiques de l’opposition. Et ajoute Faya : « L’idée qui est née était de mettre en place un comité devant réfléchir à l’avenir de l’opposition dans notre pays et de nous proposer des alternatives. Nous avions eu une réunion au siège du BL, au cours de laquelle, nous avions donné des orientations au comité. Alors, pendant que ce comité est en train de travailler, pendant que ce comité n’a pas encore rendu son travail, on me tend un document parlant de l’alliance qui inclut à la fois les locales, les législatives et les présidentielles. Je n’ai pas compris trop pourquoi on veut sauter les étapes. Ce n’est pas une course de vitesse, c’est une course de fond. »

C’est dire que le BL n’est pas encore pressé à faire un saut dans l’inconnu.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.