Cas Dadis Camara : entre fonds de campagne et langue de bois !

Dalein se félicite du soutien que lui apporte Dadis Camara. Le geste ressemble fort bien à un fonds de campagne : « Dadis Camara a décidé de me soutenir et je sens que le soutien est là. Je serai digne de votre confiance. Il a été victime de l’arbitraire. Il n’y a pas une loi qui condamne le guinéen à l’exil. Seul Alpha Condé, champion de l’arbitraire en Afrique de l’Ouest a décidé que Dadis reste dehors. Il a négocié avec tous les chefs d’Etat de la sous-région pour qu’il ne rentre pas », des confrères accompagnant le candidat UFDG.

« L’unité d’actions entre Dadis Camara et Cellou Dalein Diallo va créer inévitablement l’alternance le 11octobre », tranche l’ex-PM, alors en campagne dans la région forestière. Au même moment, Domani Doré, parlant au nom du gouvernement « pense qu’il ne faut pas trop s’étendre sur cette question » Dadis Camara. Et d’ajouter : « Aujourd’hui, le président Moussa Dadis Camara s’est lancé dans la bataille politique pour amener les populations certainement à comprendre qu’il faut apporter  justement sa contribution à un processus électoral. Aujourd’hui, N’zérékoré est à une phase où l’on ne devrait pas se perdre dans les opinions ou imposer une opinion aux populations. Ce qui importe à nos populations c’est le développement en passant par leurs différentes familles. »

Chacun en jugera…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.