Cas Lansana Camara : Le Président de l’AGEPI plaide pour la libération du Journaliste


A peine installé dans ses fonctions, le nouveau Président de l’AFGEPI plaide pour la libération de notre confrère de Conakrylive.info, Lansana Camara, incarcéré à la Maison Centrale de Conakry depuis mardi, suite à une plainte du ministre des Affaires Étrangères.

« L’AGEPI se fait siennes les déclarations des autres associations sœurs et demande la libération de Mr Lansana Camara. », a plaidé Alpha Abdoulaye Diallo peu après sa prise de fonction jeudi au siège de l’association sis au quartier Sadervalia.

Poursuivant sa clémence, le nouveau Président de l’AGEPI, estime que le journaliste a glissé sur des peaux de banane:

 « Lansana Camara, c’est quelqu’un que vous connaissez tous, il peut y arriver que l’exercice de notre métier, nous glissons sur des peaux de banane. A notre avis, M. Lansana Camara, qui est un homme intègre, très responsable, a très certainement glissé sur une peau de banane. Nous demandons la clémence, nous demandons l’indulgence de toutes les autorités judiciaires, de toutes les autorités de la presse, en première ligne de la Haute Autorité de la communication (HAC), afin de libérer M. Lansana Camara puisse recouvrer sa liberté. »

Et la raison ? « Parce la Guinée est réputée être un pays où aucun journaliste n’est en prison. Donc, nous souhaitons que cette image-là continue à être revalorisée, que les affaires de la presse ne soient pas toujours portées à la justice parce que nous, notre élan, c’est de rehausser l’image de la presse guinéenne sur le plan international… », a-t-il estimé.

Réunies d’urgence mercredi à la Maison commune des journalistes, les associations de presse exigent la libération immédiate et sans condition de notre confrère, qui est également le correspondant de Chine Nouvelle en Guinée.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.