Cas Salématou : Fatou Siké doit sauter avec le ministre Lamah!

C’est le grand chambardement aujourd’hui au niveau de Donka, d’Ignace Deen jusqu’au département de la Santé. Le triste cas de Salématou Camara risque de précipiter la donne.

 Certes, des médecins et autres sages femmes ont été sanctionnés pour « faute lourde », la note de service est encore à la rentrée du bloc administratif de Donka, signée de Fatou Siké, patronne des lieux. Mais, la sanction ne devrait pas être là. Il est question de réclamer la tête du ministre de la Santé, le Médecin colonel Rémy Lamah, lequel se rabat lui-aussi sur Siké avec un avertissement.

L’administration guinéenne a toujours été comme cela. A chaque fois qu’un crime est commis, on coupe la tête des petits poucets et on couvre les vrais responsables. Rogbane est encore dans les esprits. Vu donc l’incapacité du ministre, de la directrice de Donka, etc. d’anticipation, il est question de dégommer ces deux autres responsables et les poursuivre en justice pour négligence avérée.

L’heure est aux accusations et contre accusations. Les médias en font le reste. Ce vendredi, des médecins doivent répondre devant le procureur de Kaloum.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.