Cas Souley Thianguel : un malaise à l’UFDG ?


Depuis sa quête formulée à travers une vidéo pour se faire un avocat dans l’affaire dite du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo, SouleyThianguel, le M. Com de l’UFDG semble se lasser d’une situation politique qui se complique pour redorer sa carrière professionnelle. Comme si cette vidéo ne suffisait pas, le même SouleyThianguel intervient sur les ondes d’une radio locale pour traduire toute sa peine. 

Extrait : « Récemment, j’ai postulé pour travailler dans une organisation internationale et les choses se sont bien passées. Quelques jours après le démarrage de mon contrat sur place j’ai été interpelé, pour me dire qu’on arrêtait mon contrat pour appartenance politique. Je me suis dit jusqu’à présent, si je pouvais continuer à faire ma vie ici, et à travailler tranquillement dans le but ultime d’espérer qu’un jour, l’affaire-là sera réglée, je me suis dit que je pouvais continuer à faire ce que j’ai à faire. Mais si, à partir de là où je suis désormais, je ne peux même pas exercer mon métier et que je ne peux jouir de mes compétences et de mes expériences dans le domaine qui est le mien, ça veut dire que, de ce point de vue, j’ai un gros problème auquel je dois faire face », lit-on chez nos confrères de Mosaïque Guinée.

Bien des questions, interrogations, non-dits sont détectés dans cette sortie qui pourrait bien mettre le malaise dans les rangs de la première force politique d’opposition en Guinée. Et un leader politique de fulminer : « Pourquoi a-t-il tu nom de cette société qui le vire en France, parce qu’il est opposant au régime RPG en Guinée ? Il aurait quoi à perdre maintenant avec cette entreprise? Pour le motif évoqué par l’entreprise pour le renvoyer, il pourrait même la poursuivre en justice en Europe. Les démocrates guinéens ont le droit de connaitre le nom de cette entreprise pour qu’elle soit déguerpie de notre pays après le départ d’Alpha Condé et son régime dictatorial RGP.Pourquoi les députés UFDG n’ont-ils pas dénoncé cette société étrangère en Guinée qui punit les Guinéens qui s’opposent au régime en place ?Pourquoi l’UFDG, ne prend-t-elle pas en charge les frais de défense de de son M. Com ? »

Toutes ces questions méritent une sage analyse de la part du Cabinet de Dalein Diallo, voire du Conseil politique, afin d’y apporter des solutions idoines et éviter des issues fâcheuses avec Thianguel. Aujourd’hui en tout, c’est un malaise, voire une chape de plomb qui plane sur l’UFDG avec le cas Thianguel.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.