Ce qui attend les brebis galeuses de la Police

Des Guinéens parient la main sur le palpitant que les grandes conclusions des enquêtes annoncées par le Procureur de la République ne connaitront pas jamais de fin. Mais, le gouvernement distrait et fait semblant de vouloir d’une justice.

Désormais, selon Keira, ministre de la Sécurité, « Des mesures disciplinaires seront prises conformément au statut spécial de la police et de la sécurité. Mais sincèrement, vue la gravité de la situation, tout le monde doit se ressaisir et aider les policiers sur le terrain pour éviter des obstructions à la loi et de les empêcher de rechercher ces individus dans nos rangs sous prétexte qu’ils se livrent à des comportements qui n’honorent pas la police. Je ne pense pas qu’avec tout l’encadrement, toute la formation mais aussi toute l’importance qu’on accorde à la conduite des opérations de recherche et de répression du grand banditisme que ces gens-là se comportent de cette manière. Mais de toute façon, je prends bonne note et nous ferons des investigations appropriées. »

Le ministre Keira veut verser dans la manipulation. Lui qui a déjà protégé les policiers avant même les enquêtes : les policiers utilisent les armes conventionnelles. Et donc, selon le ministre, les balles viennent d’ailleurs ( ?).

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.