Célébration de l’an 57 de l’indépendance à Mamou

Ce vendredi 02 octobre 2015, la préfecture de Mamou a vibré au rythme de la fête commémorative de l’an 57 de l’accession de la guinée à la souveraineté nationale. Tout de jaune vêtu, sous un soleil ardent, des citoyens de la ville carrefour ont répondu présent à l’appel des autorités administratives locales pour conférer à cet évènement tout le succès qu’il requiert. Loin des attentes et dans un contexte particulier de campagne électorale pour le scrutin du 11 octobre prochain, la place de l’indépendance qui a servit de cadre à la rencontre a été envahit par une marée humaine venue accueillir le président de la république et sa suite. Et ce dès les premières heures de la matinée.

Arrivé à bord d’un hélicoptère, le président condé, en compagnie d’une forte de délégation gouvernementale, de la présidente du conseil économique et social  et des ambassadeurs des états unis et de la France en guinée, a fait son entrée dans la cour de la maison des jeunes à 11h42 minutes sous les ovations des citoyens massivement mobilisé. Circonstance oblige, la joie est à son comble. Le chef de l’état a tenu à saluer un à un tous ceux qui se trouvaient sur son passage, s’offrant ainsi un bain de foule.

Après le discours de bienvenu prononcé par le maire de la commune urbaine, Elhadj Mamadou Hady Barry, ce fut le tour du gouverneur de région, Amadou Oury Lammy Diallo de prononcé son discours. Un discours qu’il a essentiellement centré sur les infrastructures réalisé par le chef de l’état, au compte de la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance de la guinée, l’année dernière à Mamou. « Financé par le budget nationale, 53 sur 69 infrastructures prévu dans la région ont été réalisé ». A-t-il laissé entendre

Dans son discours de circonstance, le chef de l’état a remercié la population de Mamou pour l’accueil qui lui a été réservé avant passé au crible ce qu’il appelle ‘’ les maux qui sont à la base du retard de la guinée’’. Ce sont l’ethnocentrisme et le mensonge. A-t-il cité.

Par ailleurs, il a annoncé l’électrification prochaine de 30 sous préfectures de la moyenne et de la basse guinée en 2016 et invité les citoyens de Mamou à préserver la paix et l’unité nationale.

Mamadou Mouctar Barry, correspondant Kababachir.com à Mamou

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.