Célébration des anniversaires : un fait de société en vogue !

C’est un fait de société qui est actuellement en vogue : la célébration ou la double célébration des anniversaires chez les jeunes adolescents – aujourd’hui, même les tantines, tontons et autres vieux papys – a pignon sur rue à Conakry.

Il ne se passe pas un jour en effet sans qu’une nouvelle connaissance, un proche annonce son anniversaire, celui de son amie, d’un membre de sa famille, etc. Tout le monde est mobilisé pour l’évènement. Il a lieu dans un jardin d’un réceptif hôtelier, dans un bar, un restaurant ou sur un plein air. C’est concours de m’as-tu-vu, de va-et-vient de tenues suggestives qui frisent un réel laisser-aller. Des jeunots lèvent le coude, fument tout et n’importe quoi. Les filles s’adonnent au jeu favori : la chicha. On fait son passe-passe et le tour est joué. Certaines s’épient parce qu’elles se partagent ce qu’elles ne doivent partager : les hommes. Des scènes de jalousies qui débordent très souvent, mais qui sont fréquemment contenues, le temps de finir de s’empiffrer.

Comme un effet de contagion, la célébration des anniversaires font légion. Et il faut débourser désormais gros pour faire plaisir à un ami, un proche, etc. En lieu et place d’un gâteau, désormais, on peut se retrouver avec trois voire quatre gâteaux, les uns plus gros et gras que les autres. Le marché est florissant. D’ailleurs bien des jeunes ont trouvé les recettes et en fabriquent de la façon la plus anodine. Ceux qui ne savent pas, vont chez les pâtissiers pour lancer leurs commandes. Et bonjour les billets de banques subtilisés et les voitures volées aux parents pour se faire plaisir et faire plaisir à l’autre. Ce qui est étonnant, c’est l’intérêt aussi qu’accordent ces papys à ces petites filles.

Visiblement, ce sont très souvent des pédophiles endurcis et camouflés qui financent, moyennant des garanties. Celles-ci peuvent varier : voyage, escapade nocturne, etc. C’est un univers qu’on ne finira jamais de cerner…

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.