Cellou Dalein à ses militants : «Alpha Condé croit nous avoir vaincu, mais il se trompe lourdement »

Au cours de l’Assemblée générale hebdomadaire de son parti le samedi 24 octobre à Commandayah, le Chef de file de l’opposition guinéenne tente de remobiliser ses militants, visiblement déçus après l’échec de la présidentielle du 11 octobre dernier.

Dans un discours musclé, Cellou Dalein Diallo n’est pas tendre avec le président sortant Alpha Condé, qui a remporté le scrutin dès le premier tour avec près de 58 pour cent des suffrages, selon les résultats officiels de la CENI. Malgré la défaite consécutive à la présidentielle face à Alpha Condé, après celle de 2010, le président de l’UFDG tente de rassurer ses militants quant à sa volonté de poursuivre le combat, pour, dit-il, ’’récupérer la victoire volée’’ par son adversaire.

« Alpha Condé croit nous avoir peut-être vaincu mais il se trompe lourdement. Nous sommes déterminés plus qu’hier à continuer le combat démocratique. », a déclaré Cellou Dalein Diallo au siège de son parti.

Selon le Chef de file de l’opposition guinéenne, « l’espoir du peuple de Guinée repose aujourd’hui sur l’UFDG. ». C’est pourquoi, Cellou Dalein Diallo exhorte ses militants et sympathisants à rester mobilisés pour poursuivre le combat. « Je vous demande de rester mobilisés. Je n’ai pas voulu que vous réagissez sous l’émotion dans la précipitation. J’ai demandé de garder le calme parce que le combat que nous devons mener exige la sérénité. Nous devons mieux nous organiser avec des stratégies nouvelles. Je sais que vous êtes partagés entre la joie d’avoir gagné cette élection et naturellement la frustration de savoir que cette victoire a été volée. Elle a été volée, c’est vrai, mais elle sera récupérée. Croyez-moi, l’essentiel est que vous restez mobilisés et déterminés comme vous l’avez toujours été. » a conseillé le numéro un de l’UFDG.

Par ailleurs, Cellou Dalein Diallo accuse le ministre Bantama Sow d’être à l’origine de l’arrestation des ses militants à Maréla :

«On a procédé à l’arrestation des responsables de l’UFDG de Maréla pour les déférer devant les tribunaux parce que M. Bantama Sow en a décidé ainsi. Or, ces pauvres gens n’ont rien fait. Ils sont aujourd’hui en prison. Le secrétaire général de la section et deux autres membres de la section de Maréla devaient être installés comme dirigeants de la délégation spéciale de Maréla.», a-t-il déploré.

Arrivé 2ème au scrutin présidentiel du 11 octobre dernier, derrière le président sortant, qui a recueilli près de 58 pour cent des suffrages, selon les résultats publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Cellou Dalein Diallo et 6 autres candidats ne reconnaissent pas ces résultats. Contrairement à Faya Millimono, Papa Koly Kourouma et Lansana Kouyaté, arrivés respectivement, 4è, 5è et 6è, Cellou Dalein Diallo ne déposera pas un recours à la Cour Constitutionnelle. N’ayant pas confiance à l’instance judiciaire, il a par contre préféré se retirer du processus électoral en cours.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.