CELLOU DALEIN DE RETOUR : Et après ?

 

Le chef de file de l’opposition a finalement regagné Conakry, hier. Ce retour lui permettra notamment de prendre part aux obsèques d’Amadou Oury Diallo, l’ex-président de la section motard de l’UFDG. Selon certaines sources, ce sera même la première activité de son agenda. Mais ensuite, Cellou Dalein Diallo devrait profiter de son retour pour se replonger dans la grande bataille dans la perspective des élections de 2015.

 

Cellou Dalein Diallo a fini par mettre un terme aux reports successifs relatifs à son retour. Alors que beaucoup redoutaient des manifestations à l’occasion de ce retour, il est revenu sans que cela ne débouche sur aucun trouble. Mais cela ne veut nullement dire que le risque est totalement écarté. Tout dépendra d’un conseil politique du parti que Cellou Dalein Diallo, lui-même, préside, ce jeudi, au QG de Hamdallaye CBG. En effet, au menu de ce conseil, il y a les obsèques d’Amadou Oury Diallo. La rencontre devrait en particulier décider si c’est à Conakry ou dans le village natal de la victime que l’inhumation se fera. A supposer que ce soit à Conakry, il faudra également s’accorder le timing et l’itinéraire.

 

Justement, si la décision du Conseil porte sur Conakry, les chances sont grandes pour que ce soit à Bambéto. Or, comme par le passé, cela impliquera que la procession funèbre fasse le trajet qui sépare la mosquée Fayçal du cimetière de Bambéto. Comme on peut imaginer, avec toutes les accusations et contre-accusations enregistrées au lendemain et au sujet de l’assassinat d’Amadou Oury Diallo, la tension sera présente sur tout le trajet. Des accrochages entre forces de l’ordre et partisans de Cellou Dalein Diallo, ne sont du coup, jamais exclus. Il est ici à préciser que, selon certaines sources, l’inhumation pourrait se faire après la prière du vendredi.

 

Mais en dehors de ces obsèques, Cellou Dalein Diallo devrait profiter de son retour au pays pour relancer les activités de son parti. Même si avec Ebola, les choses ne sont jamais faciles. Mais il devrait tout de même revenir sur les menaces dont Aboubacar Soumah, le député uninominal de l’UFDG de Dixinn se dit être victime. De même, les accords politiques non encore paraphés, les débats autour de l’exclusion ou non de Waymark du processus électoral, l’éventualité du report des élections présidentielles de 2015 pour raisons d’Ebola, etc. devraient être au nombre des sujets autour desquels le chef de file de l’opposition pourrait être amené à se prononcer. Naturellement, il est également attendu qu’il soit interpellé sur les propos qu’il a tenus à Chicago. En somme, de retour à Conakry, Cellou Dalein Diallo devrait très reprendre le combat.

Anna Diakité, Kabanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.