Centrafrique : à Bangui, l’Institut Pasteur traque les virus les plus mortels

« CARNET DE SANTÉ ». Dans la capitale centrafricaine, la variole du singe, le virus de la vallée du Rift ou Ebola sont étudiés dans un laboratoire hypersécurisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.