Cession du PAC pour 25 ans : le RPG en flagrant délit de mensonge

Quand Alpha Condé tousse, le RPG est enrhumé. Quand il fait des maladresses et autres bourdes, le même RPG tangue et va dans tous les sens. Quand il vend la Guinée – au propre comme au figuré, très souvent d’ailleurs, c’est vendre au sens propre – les aveuglés du militantisme outrancier nous pompent l’air avec des mensonges, des manipulations.

C’est ainsi qu’avec la concession du port aux Turcs, le secrétaire national de la jeunesse du RPG, M’Bany Sangaré, par ailleurs cité dans une sordide affaire de sextape tente de faire l’avocat du diable. Selon lui, «Tout ce que le président de la République Alpha Condé entreprend, peut-être que les Guinéens ne le comprennent pas. Mais, c’est dans l’intérêt supérieur du peuple de Guinée. C’est au chef de l’Etat Alpha Condé que la population guinéenne a placé sa confiance. Alors, pour ne rien au monde, le Pr. Alpha Condé va brader le Port Autonome de Conakry qui est un patrimoine national. Au contraire, il cherche à améliorer  et à qualifier le rendement et la qualité de nos services publics. C’est pourquoi,  depuis qu’il est à la tête de la magistrature suprême de  notre pays, il ne cesse de voyager, d’approcher les investisseurs des pays amis à la Guinée qui peuvent nous venir en aide pour aller de l’avant. C’est pour cette raison que le chef de l’Etat a discuté avec les Turcs qui vont venir  aider la Guinée dans la gestion du port autonome de Conakry en vue de le développer, le moderniser et de le rendre rentable. »

Ce que le RPG ne veut pas dire, c’est que la concession du port aux Turcs est tout sauf normal. La démarche contourne toutes les procédures d’appels d’offres. Raison invoquée : l’urgence. Voilà qui est faux, absolument faux. Des emplois sont menacés dès l’instant qu’il est mentionné dans le contrat que : «Le Concessionnaire aura la liberté de choisir et d’employer du personnel sans distinction de nationalité et de licencier ce personnel. Toutefois, à compétence égale, le Concessionnaire est tenu de faire son possible pour recruter en priorité du personnel Guinéen. » Trop de complaisance dans ce contrat notamment au niveau du personnel guinéen : « Le Concessionnaire peut choisir son personnel guinéen parmi les employés existant du Concédant. »

Jugez-en.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.